Sélectionner une page
De nombreuses études montrent que le bien-être au travail favorise les performances individuelles des salariés et donc la croissance d’une entreprise. Force est néanmoins de constater qu’en matière de bien-être, les TPE se débrouillent mieux que les grands groupes. En effet, les chiffres montrent que les très petites entreprises enregistrent un pourcentage plus élevé de salariés satisfaits. Pourquoi ce constat ? Et quelle est donc l’importance du côté humain pour la prospérité d’une société ?

– Le quotidien des TPE –

Les TPE, comme son nom l’indique, se différencient des grandes entreprises par son effectif moindre. Cela implique que tous les collègues de travail se connaissent. Ce qui n’est pas anodin puisque ce détail garantit à coup sûr une relation de confiance et une bonne ambiance au sein des locaux.

– Un cadre propice au bien-être –

L’une des forces des TPE réside dans l’existence de liens plus ou moins forts entre les salariés. C’est un point qu’il ne faut pas négliger, car ce sont les RH qui font fonctionner toutes les activités. Mais pour que l’entreprise fonctionne correctement, il est indispensable que son personnel soit, au moins aussi motivé que solidaire. C’est justement là que la chaleur humaine rentre en scène, en l’occurrence la proximité et l’enthousiasme.

Il faut savoir que le stress est moins présent dans les TPE et PME. Cela est notamment dû à une pression moins importante. Saviez vous que le comportement managérial est la principale source de stress des employés ? C’est du moins ce que l’OVAT ou Observatoire de la vie au travail a conclu après une étude. Or, dans les TPE, on remarque une meilleure relation et transparence entre dirigeants et dirigés. Il va sans dire que tout ceci est propice au bien-être individuel.

– L’importance du côté humain –

Depuis ces dix dernières années, la notion de bien-être fait partie intégrante de la vie en entreprise. La raison ? Les entrepreneurs veulent optimiser la croissance de leur entreprise. En effet, les employés heureux fournissent un travail de qualité. Ce qui n’est pas du tout étonnant parce que psychologiquement parlant, une personne qui travaille sous pression est plus encline à faire des erreurs.

Des données de bon sens dont nous sommes conscients à COPLA : la force d’une entreprise passe par le capital humain.
C’est pourquoi, dans notre entreprise, nous portons une attention particulière à l’équilibre vie personnelle/professionnelle et à la reconnaissance de tous nos collaborateurs.